Journée d'étude sur la formation professionnelle

Pour mener cette campagne, la volonté n’est pas de simplement créer un outil pour soutenir concrètement le travail de terrain mais aussi de le faire vivre dans vos entreprises. C’est pour cette raison qu’une journée d’étude sur la formation professionnelle a été organisée. C’est ce vendredi 27 octobre sur le site de Technocampus à Gosselies que nos militants ont pu participer à différents ateliers et partager leurs expériences avec les différents intervenants.

La matinée était consacrée à des ateliers thématiques par secteur. L’animation était assurée par les responsables de fonds sectoriels ou autres opérateurs tels que l’IFPM, Educam, Volta, TFTC, Cefret, IREC. Nous avons pu aborder des outils concrets comme le droit à la formation, le CV formation professionnelle et les nouvelles technologies dans nos secteurs.

Les ateliers de l’après-midi étaient centrés sur 3 aspects :

• L’aide à la formation, le crédit adaptation et les fonds d’expérience professionnelle en collaboration avec le FOREM ;
• La validation des compétences organisée par le Consortium de validation des compétences (CVDC) ;
• Les opérateurs de formation tels que Technifutur, Technocampus, le CPS (Centre de perfectionnement des soudeurs) ou encore IRIS TECH+, Autoform et Autotech.

Durant cet après-midi, nos militants ont eu l’occasion de discuter avec les acteurs mêmes de la formation professionnelle mais ont également pu mettre la main à la pâte en participant à des ateliers plus pratiques comme par exemple, utiliser un simulateur de soudure par réalité augmentée. La visite du centre de formation de Technocampus était également au programme. Il était possible de voir le matériel et les technologies à disposition, les possibilités des infrastructures, les catalogues de formation et rencontrer d’autres personnes en formation pratique dans le centre. Apprendre d’une autre manière est possible !

Journée d'étude Gosselies 27 octobre 2017

Témoignage

Voici le témoignage de Alain Tricot, délégué CSC, délégué DS en entreprise et président du comité professionnel de Namur :

 « Je me suis inscrit à cette formation car je trouve important de savoir les informations auxquelles on a droit en entreprise. De voir un peu quelles sont ces formations, à quel niveau on peut y avoir droit, leurs diversités et la journée est bien faite dans ce sens. L’ouvrier en entreprise ne sait pas toujours à quoi il a droit. Ils nous ont montré en détails, en profondeur la panoplie énorme qui se présente à nous. C’est toujours intéressant car se former, c’est faire avancer son entreprise et c’est se faire avancer soi-même également, c’est très important. »

 Nous avons pu également recueillir l’avis d’Isabelle Hoslet, permanent ACV-CSC METEA et une des responsables de ce projet.

 « Le but de la journée d’aujourd’hui, c’était de tout d’abord lancer un outil qui est le passeport pour le mettre à disposition des militants qui demain, devront discuter des plans de formations dans leurs entreprises. C’est pour cette raison que nous avons organisé cette journée, pour que les militants puissent gérer cette problématique en entreprise. Nous voulions mettre à disposition de nos militants toutes les explications et un outil dans lequel ils peuvent retrouver toute une série d’aides et de solutions à des problématiques qui se posent à eux dans l’entreprise par rapport à la formation. Ils pourront ainsi plus facilement monter un plan qui tient la route et qui est un réel plus pour les travailleurs de l’entreprise. »