ACV-CSC METEA approuve le projet d'AIP

ACV-CSC METEA, la plus grande centrale représentant les travailleurs des secteurs du métal et du textile, a largement consulté sa base ces dernières semaines au sujet du projet d’AIP. Toutes les réactions ont été rassemblées aujourd’hui à notre Conseil général. Au sein de cette instance, les militants ont approuvé le projet d’AIP à une majorité de deux tiers des voix.
Les affiliés ACV-CSC METEA sont toutefois doublement inquiets:            
  • Le marchandage à propos de la marge salariale prouve que la nouvelle loi sur les salaires est remplie de logiciels truqués. Quand le jour de la grève nationale on annonce un nouveau calcul de la marge salariale et que ce recalcul fait augmenter la marge disponible de 40% en l’espace de quelques jours, soit de 0,8 à 1,1%, il ne fait plus aucun doute que cette loi sur les salaires est très problématique. Cette loi a perdu le peu de crédibilité qu’il lui restait. Le prochain gouvernement fédéral devra la modifier en profondeur.
  • Les déclarations de l’Open Vld, de la N-VA et du ministre Bacquelaine (MR) au sujet du projet d’AIP suscitent un grand mécontentement. Les accords figurant dans le projet d’AIP à propos de la hausse des pensions les plus basses, des emplois de fin de carrière et du RCC devront être concrétisés et mis en œuvre par le gouvernement. C’est essentiel pour les travailleurs qui ont souvent commencé très jeunes à exercer des métiers pénibles. Nos affiliés ne supporteraient pas que les politiques fassent preuve d’arrogance à leur égard. C’est justement cette partie du projet d’accord qui a incité nos militants à approuver l’AIP.
Cet équilibre ne peut pas être perturbé, sinon nous aurons un problème !
ACV-CSC METEA tient à prendre ses responsabilités et à donner toutes ses chances à la concertation sociale, c’est pourquoi les membres du Conseil général ont décidé d’approuver ce projet d’AIP.
Suite du processus décisionnel à la CSC:
Les représentants d’ACV-CSC METEA défendront cette décision lors du Conseil général de la CSC, qui se réunira le 26 mars 2019.