Sidérurgie : unis pour sauver nos emplois

Tous unis ? OUI, il faut l’être ! 
ACV-CSC METEA, avec la CNE et la LBC-NVK mènent le combat pour préserver nos EMPLOIS ! Depuis plus d’un an, nous avons agi… sans attendre d’autres ! Nous avons écrit de très nombreux courriers à tous les ministres concernés et à tous les parlementaires européens. Nous les avons rencontrés.
En effet, il y a URGENCE ! Nos emplois sont menacés par l’afflux massif d’acier chinois à prix dumping en Belgique et en Europe.
Les importations d’acier chinois en Europe ont doublé en 2 ans. Les sidérurgistes britanniques subissent déjà les conséquences de cette concurrence déloyale: 4400 pertes d’emploi fin 2015. Et pratiquement tous les autres sidérurgistes européens tirent la sonnette d’alarme.
Et cela va s’aggraver si la Chine obtient de l’Europe le statut d’économie de marché. Alors là, nous n’aurons plus aucun moyen pour freiner les surcapacités chinoises en Europe. 
Nous protestons vivement contre ce risque MAJEUR qui pèse sur les 25.000 emplois directs et indirects du secteur en Belgique (350.000 en Europe). 
Le 15 février prochain à Bruxelles, les patrons avec des travailleurs du secteur manifesteront. Ils ont raison même si nous ne partageons pas tous les objectifs financiers patronaux. 
Nous appelons EUROFER et INDUSTRIALL à élaborer conjointement un plan global d’actions. 
L’enjeu est trop important ! Nous devons être TOUS UNIS face à cette menace qui pèse sur nos EMPLOIS...
...pour une industrie sidérurgique forte.
...pour une réponse syndicale européenne solidaire et unie.