Investissements publics pour l'emploi de qualité

ACV-CSC METEA salue la vision de la FEB en matière d’investissements publics et de l’adaptation nécessaire des règles trop strictes d’Eurostat. 
Par cette prise de position, la FEB confirme ce que nous déclarons déjà depuis tout un temps à différents niveaux. Mais nos secteurs industriels et technologiques ont également besoin d’autorités publiques qui investissent. Certainement maintenant que les taux d’intérêts sont extrêmement bas et avec ‘bien plus de moyens financiers que de projets’, les différentes autorités publiques de ce pays doivent adapter leur politique. Il est possible de financer ces investissements autrement que par des économies dans les dépenses courantes. Cette marge ne doit pas être trouvée en démantelant les équipements collectifs ou en minant notre sécurité sociale. Des investissements purement publics ou par le biais d’autres constructions PPP sont absolument nécessaires pour corriger un manque d’investissements pendant des années. 
Nous invitons les différentes fédérations patronales, tant interprofessionnelles que sectorielles, à demander ensemble, comme partenaires sociaux, aux autorités belges et à la Commission européenne d’adapter à très bref délai la réglementation. Comme dans une entreprise normale, les investissements doivent pouvoir être amortis sur plusieurs années et ne pas être entièrement à charge de l’année budgétaire en cours. Pour nous, cette période peut être plus longue que les 3 ans proposés par la FEB. 
Quant à la nature des investissements, les instances partiaires fédérales et régionales comme le CCE, le CESW, VESOC, etc. peuvent également être associées au débat, tout comme les fonds technologiques au niveau des secteurs qui peuvent assurer un apport consultatif valable. Dans ce débat, un des paramètres déterminants doit certainement être la création d’emplois. Mais la technologie, l’infrastructure, le changement climatique, etc. : ces investissements doivent aussi donner un nouvel élan à notre industrie de production, basée sur la connaissance! 
ACV-CSC METEA défendra également cette vision la semaine prochaine, lors du congrès d’IndustriAll Europe (sa Fédération syndicale européenne) à Madrid afin d’intensifier le lobbying auprès de la Commission européenne. 
Ainsi, le Plan Juncker pourrait-il enfin être implémenté et devenir bien plus qu’une grande déclaration en début de mandat. L’Europe peut elle aussi devenir un investisseur transnational intense! 

Pro-memorie

ACV-CSC METEA est le plus grand syndicat de Belgique pour les travailleurs de l’industrie technologique dans les secteurs du Métal, du Textile et des Secteurs connexes. 

Pour plus d’information: Marc De Wilde, président ACV-CSC METEA, tél. : 0475 37 06 84