Isabelle Hoslet féminise ACV-CSC METEA Hainaut

Au-delà des paroles, des actes ! ACV-CSC METEA valorise la place des femmes et le concrétise en enrichissant son équipe d’une secrétaire régionale dans ce milieu principalement masculin. 
Avec Isabelle Hoslet, pour la première fois, une femme entre dans l’équipe des métallos et du textile de ACV- CSC METEA Hainaut ! 
Découvrez le reportage vidéo de TELESAMBRE et l'article du site RTBF info, retranscris ci-dessous.

Une femme pour défendre les intérêts des métallos hennuyers 

Une femme entre dans l'équipe des métallos et du textile de ACV-CSC METEA Hainaut. Isabelle Hoslet est la nouvelle secrétaire régionale. La centrale compte 18 000 affiliés dans le Hainaut, dont 93% d'hommes. Portrait d'une femme plongée dans un monde essentiellement masculin. 
Les mains dans le cambouis 
A 46 ans, Isabelle Hoslet travaille dans l'industrie depuis 16 ans. D'abord dans l'accompagnement des demandeurs d'emploi, puis dans la formation, via les cellules de reconversion entre autres. Des fonctions qui l'ont amenée à mettre les mains dans le cambouis: "Quand on est une femme et qu'on ne connait pas bien la métallurgie, c'est important de s'y intéresser si on veut recruter efficacement et bien comprendre les problèmes des travailleurs. Je suis donc allée voir dans les entreprises ce qu'était un coil, une brame, les aciers de niche, etc. Selon moi, pour bien maîtriser une matière, il faut la découvrir par soi-même.
Etre une femme dans un milieu d'hommes : un atout 
Aujourd'hui, cette maman de deux enfants estime avoir acquis les connaissances suffisantes pour passer à la vitesse supérieure: devenir secrétaire régionale de ACV-CSC METEA Hainaut. 
Une première pour une femme et un point fort selon Isabelle Hoslet. "L'avantage que j'ai c'est que j'arrive dans une équipe où il y a 7 permanents qui sont des hommes. Je pense donc que ce sera un plus pour nos militantes et militants, en termes de communication, de sensibilité. Une femme peut apporter beaucoup à ce niveau-là." 
Isabelle Hoslet entrera en fonction dès le mois de juin. Elle sera alors responsable d'une quinzaine d'entreprises hennuyères dans la métallurgie et le textile.