Emploi Textile et bonneterie

Les engagements en matière d’emploi découlant des CCT précédentes sont prolongés jusque fin 2018.
L’employeur ne peut pas licencier un ouvrier pour des raisons économiques ou techniques. S’il veut déroger à ce principe, il est tenu de suivre une procédure bien définie d’information et de concertation avec les organes de concertation syndicale. Si l’employeur ne respecte pas ces conditions, l’ouvrier licencié peut exiger un dédommagement forfaitaire unique de € 991,57.
L’employé qui est licencié doit être remplacé par un employé dans les trois mois suivant la fin du contrat de travail.