Ancienneté

Les travailleurs du textile qui comptent 20 ans de service ininterrompu auprès d'un même employeur du textile ont droit à 1 jour de congé d'ancienneté par année civile. 
Après 25 ans de service ininterrompu dans l'entreprise, ils ont droit à 2 jours de congé d'ancienneté. 
Le salaire afférent à ces jours d'ancienneté est à charge de l'employeur.
Les périodes d’occupation en tant que travailleur intérimaire chez un utilisateur, prestées à partir du 1er janvier 2017 et précédant un contrat à durée indéterminée, comptent pour la constitution de l’ancienneté. Les ouvriers licenciés suite à une restructuration, faillite ou fermeture conservent leur ancienneté, pour autant qu’ils entrent au service d’un autre employeur du textile dans les 6 mois.
Cette réglementation s’applique également aux employés barémisés. Les périodes d’occupation en tant que travailleur intérimaire chez un utilisateur, prestées à partir du 1er janvier 2017 et précédant un contrat à durée indéterminée, comptent pour la constitution de l’ancienneté. L’occupation en tant qu’intérimaire chez un utilisateur vaut également pour l’application de la réglementation existante concernant le transfert de l’ancienneté par suite d’un licenciement en raison d’une faillite, d’une fermeture, d’une restructuration ou d’un licenciement multiple pour raisons économiques.