Négociations sectorielles dans le secteur de la sidérurgie

Le protocole d'accord pour le secteur de la sidérurgie a été approuvé ce 24 mai 2017 par la Conseil sectoriel de la sidérurgie.
AVR. 27

Sidérurgie

Ce 26 avril 2017 a eu lieu le 2ème tour de négociation. 
Les employeurs veulent un accord pour 2 ans (2017-2018). Quoique les premiers contours d’un compromis se profilent déjà, nous ne sommes pas encore parvenus à un accord. 
Les employeurs précisent qu’en cette phase des négociations, ils souhaitent proroger la plupart des points figurant dans l’accord 2015-2016 parmi lesquels : 
  • La prolongation maximale des régimes RCC en vigueur (20 ans de travail de nuit; 35 dans un métier lourd et 40 ans de carrière) 
  • Prolongation maximale également du régime d’emplois de fin de carrière à 55 ans avec 35 de carrière professionnelle. 
Nous sommes également parvenus à un accord sur les points suivants:
  • L’élargissement à 51 mois du crédit-temps avec motif de soins. 
  • La création, avec les syndicats des employés d’un “groupe de travail ouvriers/employés” avec un timing clair. 
  • Après la concrétisation de la marge salariale de 1,1 %, augmentation des salaires minimums sur la base de l’évolution des salaires au niveau de l’entreprise. 
  • Recommander aux entreprises d’utiliser des moyens de transport alternatifs. 
Pour la formation, accord pour la mise à jour du cadre sectoriel. La concrétisation pratique doit toutefois encore être discutée. 
L’amélioration du petit chômage pose plus de problèmes. 
Prochain tour de négociation, le 17 mai 2017. L’objectif est de parvenir à un accord.
AVR. 13

Sidérurgie

On se rappelle que le mercredi 29 mars 2017 en CP 104, nous avions déposé et présenté le cahier de revendications commun.
Ce 13 avril 2017, (en groupe restreint), les employeurs ont donné leurs réactions au cahier de revendications et ce point par point.
De manière globale, les employeurs, signalant d’emblée des perspectives moroses pour le secteur, ont émis la volonté de conclure un accord sectoriel de 2 ans, à savoir pour 2017 et 2018.
Ensuite, les différents points du cahier de revendications ont été passé en revue un à un.
Pour la très grande majorité des points, les employeurs ont émis une réponse négative (qu’ils ont justifié – à leurs yeux).
Toutefois, les employeurs ont marqué à ce stade leur intention de prolonger la plupart des points figurant déjà dans l’accord 2015-2016. Des « clarifications » devront cependant être précisées lors du prochain tour de négociations (en groupe restreint), lequel aura lieu le mercredi 26 avril prochain.
Ces « clarifications » porteront sur :
• Les prolongations maximales de tous les régimes RCC et emplois de fin de carrière existants
• L’extension du crédit-temps pour motif de soins (examiner la possibilité de passer à 51 mois)
• Le démarrage d’’un groupe de travail « ouvrier-employé » avec les organisations syndicales d’employés - avec des délais précis
En outre, des points complémentaires déjà débattus ce jeudi sont d’ores et déjà remis sur la table des négociations du mercredi 26 avril, à savoir :
• L’augmentation des salaires minimums de 1,1%
• L’inscription au niveau sectoriel d’un droit individuel de formation et l’obligation d’un nombre de jours de formation en moyenne par équivalent temps plein par an
• Une recommandation aux entreprises de recourir à des moyens de transport alternatif
• L’amélioration du petit chômage (assimiler le « cohabitant légal » au « conjoint »)
• L’extension des missions de la Délégation Syndicale (en matière de travail temporaire, intérimaire,…)
• L’instauration d’un « passeport sécurité »personnalisé permettant de recenser, le cas échéant, les risques auxquels le travailleur a été confronté
MARS 29

Sidérurgie

Les négociations sectorielles ont débuté aujourd’hui dans le secteur de la sidérurgie.

Pendant la réunion de la Commission paritaire 104 du 29 mars 2017, les employeurs ont présenté les informations économiques et financières du secteur.

Les syndicats ont ensuite présenté leurs cahiers de revendications des ouvriers et des employés.

Ensemble, nous nous sommes mis d’accord sur un calendrier de négociation. La prochaine date est le 13 avril.

L’objectif est que les négociations soient terminées d’ici le 17 mai, pour que les négociations puissent rapidement commencer et être clôturées au niveau des entreprises aussi.
MAI 17

Sidérurgie

Le 17 mai 2017 les négociateurs du secteur sidérurgie ont obtenu un projet d’accord. 
La concrétisation de la marge de 1,1 % se fait, comme d’habitude, par des négociations au niveau de l’entreprise. 
Parallèlement les CCT sectorielles RCC sont prolongées permettant aux travailleurs de partir en RCC à 58 ans en 2017 et 59 ans en 2018. 
L’âge requis pour les emplois fin de carrière moyennant 35 ans de carrière reste maintenu à 55 ans en 2017 et 2018. 
Le crédit-temps est adapté en fonction des nouvelles dispositions légales. Même chose pour le droit à la formation: nous passons à une moyenne de 2 jours par an et par travailleur. 
Enfin un groupe de travail sera créé pour dresser l’inventaire des différentes conditions de travail et de rémunération entre ouvriers et employés. 
La consultation peut donc commencer et le conseil sectoriel du 24 mai 2017 se prononcera sur ce projet d’accord.