Supplément en cas de chômage temporaire

L’ouvrier qui est en chômage temporaire pour des raisons économiques ou suite aux intempéries, a droit à une indemnité complémentaire par jour ouvrable non travaillé (donc dans la semaine de 5 jours) et ce pendant maximum 75 jours par année calendrier. 
Cette indemnité est payée par le Fonds Social. Le 1er janvier 2018 cette indemnité sera augmentée de € 0,5/jour, jusqu’à € 5/jour. 
Après épuisement des 75 jours (payés par le Fonds), l’employeur est obligé de prévoir, à ses frais, un complément de € 2 par jour de chômage (semaine de 6 jours)./p>