Actualités dans le secteur

AccordSignture
Aux commissions paritaires du 15 mai 2017 pour les secteurs des Fabrications métalliques, des Monteurs et du Non-ferreux, le protocole d’accord sectoriel a été signé par toutes les organisations.
MAI 9

Fabrications métalliques

Ce 8 mai 2017, le Conseil sectoriel Fabrications métalliques a approuvé à une large majorité le projet d’accord sectoriel.
AVR. 24

Fabrication métalliques

Le 24 avril 2017, nous sommes parvenus à un projet d’accord pour le secteur des Constructions métalliques. 
La marge salariale de 1,1 % sera entièrement affectée à partir du 1er juillet 2017 en sus des indexations normales. Les salaires minimums seront également indexés et augmentés de 1,1 %. 
Au niveau de l’entreprise, le 1,1 % peut être affecté librement et alternativement, moyennant la conclusion d’une CCT avant le 30 juin 2017 / 30 septembre 2017 au plus tard. 
Sans accord, les salaires seront augmentés de 1,1 % au 1er juillet 2017. 
  • Une augmentation de 1,1% de la prime de fin d’année est également prévue, là où il n’existe pas encore de droit à un 13ème mois à part entière. 
  • En outre, les indemnités FSE seront indexées et majorées de 1,1 %. 
  • Amélioration de 0,1 % du plan de pension ouvriers, ce qui permet d’éliminer la différence avec les employés au niveau sectoriel. 
  • Les droits à la formation des travailleurs seront également améliorés. 
  • Le compte +/- conto peut être étendu aux sous-secteurs de la ‘mécatronique’, mais uniquement en Flandre et à Bruxelles et cela dans le cadre légal et sectoriel en vigueur, en respectant une période de stand still de 6 semaines. 
  • Prolongation maximale du RCC, des emplois de fin de carrière et ouverture du crédit-temps avec motif. 
A l’issue de la période de consultation, le conseil sectoriel du 8 mai 2017 pourra trancher. Si toutes les parties approuvent le projet d’accord, la CCT pourra être signée lors de la CP du 15 mai 2017.
AVR. 12

Fabrication métalliques

Le tour de négociations du 12/04 a permis de rapprocher les points de vue … mais un projet d’accord ne s’annonce pas encore.
Il est clair que la fameuse enveloppe de 1.1 % de l’AIP sera entièrement affectée au 1er juillet 2017. Ceci en sus des augmentations d’indexations normales.
Au niveau de l’entreprise, le fameux 1.1 % peut être affecté librement et de manière alternative, moyennant la conclusion d’une CCT avant le 15/06/17. Faute d’accord, les travailleurs obtiendront alors le 1.1 % à concrétiser au niveau du salaire brut au 01/07/2017.
Amélioration de la prime de fin d’année au niveau de l’entreprise là où il n’existe pas encore de 13ième mois à part entière (8,33 %) avec affectation obligatoire du 1.1 %. (Il s’agit surtout des PME sans DS en région wallonne)
En plus, les indemnités du FSE seront indexées et augmentées du 1,1 %.
Amélioration de 0,1 % du plan de pension des ouvriers. Ainsi, l’écart entre les ouvriers et les employés sera éliminé au niveau sectoriel. Il reste toutefois un fossé historique de 0,2 % entre la Flandre et Bruxelles/Wallonie.
Les salaires minimums seront également indexés et augmentés du 1,1 %
Il manque encore de la clarté quant au dossier sur la formation et le droit individuel à la formation.
Agoria continue également à insister sur une procédure de plus-minus conto avec élargissement aux sous-secteurs de la ‘mécatronique’ et de surcroît uniquement limitée à la Flandre et à Bruxelles.
La prolongation maximale du RCC et des emplois de fin de carrière et l’ouverture du crédit-temps avec motif sont acquises.
Le dernier tour de négociations prévu le 24/04/17 sera décisif : ‘Cela va passer ou casser’. Si nous parvenons à un accord, la consultation pourra démarrer. Notre conseil sectoriel est prévu pour le 08/05 et si tous les partis sont d’accord, la CCT pourra être signée à la CP du 15/05.... L’espoir fait vivre!
MARS 23

Fabrication métalliques

Les négociations dans le secteur des fabrications métalliques ont commencé ce 23 mars 2017.
Les employeurs ont formulé une réponse claire au cahier de revendications commun. Réponse claire certes, mais avec cependant quelques points épineux.

Ainsi, les employeurs marquent leur accord sur une concrétisation complète de la marge salariale disponible moyennant un passage dans les entreprises jusqu’au 30 juin 2017, avec comme position de repli une augmentation des salaires au 1er janvier 2018 à défaut d’accord entreprise.

En outre, ils sont d’accord pour prolonger toutes les dispositions du Fonds de Sécurité d’Existence
De même, ils s’accordent à prolonger tous les régimes existants de RCC et d’emplois de fin de carrière jusqu’à fin 2018.
Dans le cadre de la flexibilité, les employeurs insistent sur l’importance de conclure un accord de principe sur le plus minus conto. En revanche, ils ne sont pas, à ce stade, partisans de plus de flexibilité en faveur des travailleurs.
Poursuite des négociations prévue le 12 avril 2017.

Afin de lever les incertitudes d’un certain nombre de travailleurs ayant l’intention de partir en RCC au cours du premier semestre de cette année, la CCT prolongeant les régimes actuels de RCC jusqu’au 30 juin 2017 a été signée en commission paritaire.

De même, la CCT prolongeant les emplois fin de carrière jusqu’au 30 juin 2017 a également été signée.
MARS 13

Fabrication métalliques

Après l’approbation de l’Accord interprofessionnel, c’est maintenant au tour des secteurs de conclure des accords sectoriels 
Pour le secteur des Constructions métalliques, le coup d’envoi a été donné lors de la Commission paritaire de ce 13 mars 2017. Lors de cette réunion, les syndicats ont présenté le cahier de revendications commun. Le cahier de revendications des employés du secteur du métal a également été expliqué lors de cette même réunion. 
L’accent est surtout mis sur la garantie de revenu via l’affectation complète de la marge salariale disponible d’1,1 %. En outre, nous demandons d’avoir droit à la prime de fin d’année, indépendamment de la façon dont on met fin à un contrat de travail. On pense également au revenu via le Fonds de Sécurité d’existence à ceux qui sont temporairement au chômage ou qui sont malades. 
Mais la qualité de l’emploi et un travail vraiment faisable sont également des points d’attention importants. En plus d’une amélioration du droit à la formation, la discussion au sujet des classiques reconductions de RCC et d’emplois de fin de carrière, l’amélioration du crédit-temps sera également à l’ordre du jour. 
Enfin, nous voulons, pendant la période qui vient, travailler de façon structurelle à un statut unique du travailleur. 
Une première réaction est venue du côté des employeurs, elle sera approfondie le 23 mars 2017 pendant le premier tour de négociation. 
Une liste des priorités a également été présentée du côté des employeurs. 
En tout cas, les différentes parties autour de la table souhaitent aboutir rapidement à des résultats.